ForumArticlesRetrouves tes copainsNés quelquepartCrée ton emailagenda BurkinaPetites annoncesJeuxPresse et médias Burkinabè

Recherche

Page mise à jour
le 11.12.2014

 Formalités & infos

o LA SANTÉ, LES VACCINS

Poste de santé  CSPS du BurkinaLa vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer au Burkina Faso. C'est complètement inutile mais ça fait marcher les laboratoires... ATTENTION : le carnet de vaccination est systématiquement demandé à votre arrivée à l'aéroport. Beaucoup plus utiles (mais pas obligatoires...) sont les vaccinations classiques DT-polio (diphtérie, tétanos, polio), tuberculose ainsi que contre les hépatites très répandues en Afrique. En saison d'harmattan (vent sec) et pour les longs séjours, le vaccin contre la méningite peut ne pas être superflu... Il est également conseillé pour les enfants (obligatoire pour les élèves qui s'inscrivent à l'école française). Le traitement antipaludéen (contre le paludisme appelé aussi malaria) est très vivement conseillé en saison des pluies, particulièrement pour les séjours en dehors des grandes villes. Il s'agit de comprimés (voir trousse médicale). Les vaccins contre le typhus, la fièvre typhoïde ou la rage peuvent être indiqués pour des séjours dans des endroits insalubres ou au contact d'animaux.

Voir la page sur la trousse médicale idéale à emmener
Voir la page santé pour les risques et leur prévention

o VISAS et AMBASSADES

Ambassade et consulats honoraires du Burkina Faso en France
Paris (Ambassade + consulat)
159, boulevard Haussmann 75008 Paris (01 43 59 90 63 Fax : 01 42 56 50 07
Lyon (délivrance de visas)
Consul : M. Jean-Paul GROLLEMUND
38, av. Maréchal de Saxe 69006 Lyon ( 04 72 74 27 50 Fax : 04 37 24 23 91
Marseille (délivrance de visas)
Consul : M. Paul ROUBAUD
473, rue du Paradis 13008 Marseille ( 04 91 71 90 06 Fax : 04 42 50 22 23
Bordeaux
Consul: Md. Cnl Jean-Pierre PETIT
60, rue du Tondu, 33000 Bordeaux ( 05 56 96 12 19
Grenoble
Consul : M. René GUICHARD
Etraz Dessus 73460 Saint Vittel ( 04 79 31 48 32 Fax: 04 76 46 81 16
Poitiers (délivrance de visas)
Consul : Louis CAUDRON
17, Route de la Lande 86170 Avanton ( 05 49 516379 Fax : 05 49516541
Rouen (délivrance de visas)
Consul : Alain PATRIZIO
66, Quai de Boisguilbert 76007 Rouen Cedex ( 02 35 07 95 01 Fax: 02 35 61 83 84
Mulhouse
Consul: M. Georges WETTERER
25, rue Jean Mieg 68051 Mulhouse ( 03 89 45 82 16
Nice
Consul: M. Aicardi de SAINT PAUL (délivrance de visas)
49, av. du Loup 06270 Villeneuve- Loubet-Plage ( 04 93 20 22 11 Fax : 04 92 02 01 58

Consulats du Burkina Faso en Suisse
Zurich : Albisriederstrasse 416, 8047 Zurich ( 044/350 55 70 Fax : 044/350 55 71
Genève : 1211 Genève 17 ( 079/200 50 10 Fax 022/310 96 76

Ambassade du Burkina Faso en Belgique
16, place Guy d'Arezzo 1180 Bruxelles ( (0032)2 3459912 Fax : (0032)2 3450612

Ambassade et consulats du Burkina Faso au Canada
Ottawa (Ambassade + consulat)
48, Chemin Range Ottawa, Ontario, Canada, K1N 8J4 ( (613) 238 4796 Fax : (613) 238 3812
Montréal Monsieur Pierre Bastien (Consul honoraire)
a/s AQUATECH, Place Montérégie #110, 101 Boul. Rolland-Therrien, Longueuil, Québec J4H 4B9
( (450) 646 5270 Fax : (450) 646 7977
Toronto Monsieur Peter K. Large (Consul honoraire)
372 Bay Street-suite 610, Toronto M5H 2W9 / ( (416) 867 8669 Fax : (416) 867 3079
Vancouver Docteur Chunilal Roy (Consul honoraire)
1417-750 West Broadway, Vancouver V5Z 1J4 / ( (604) 872 8719 Fax : (604) 872 0302

Pour toutes les autres adresses (sites internet, téléphones dans plus de 50 pays) :
Le site du ministère des affaires étrangères burkinabè

Si vous comptez visiter d'autres pays du Conseil de l'Entente (Burkina, Bénin, Côte d'Ivoire, Niger et Togo), un visa dit "visa entente", permet de visiter tous les pays de l'Entente pour 25.000CFA (ou 40€). Attention : la plupart du temps les consulats honoraires ne délivrent pas ce visa. Il faut vous adresser aux ambassades ou aux consulats généraux des pays de l'Entente.

Au Burkina Faso :

Ambassade et consulat Général de France au Burkina Faso :
Avenue du Trésor, BP 504, Ouagadougou
( (226) 50.49.66.66 - Fax : (226) 50.49.66.09

Consulat honoraire de France à Bobo-Dioulasso :
Consul honoraire : M. Bernard CHAIX
( (226) 20 97 26 31 dom. : 20 97 36 06

 Voir aussi la page sur les moyens et tarifs pour téléphoner au Burkina Faso pas cher !
Voir la page «Ouaga pratique» pour coordonnées des autres ambassades au Burkina.

o CONDUIRE

Vous pourrez sans aucun problème conduire avec votre permis de conduire habituel à condition qu'il soit rédigé en langue française. Sinon il vous faudra vous munir du permis de conduire international (en France cela est gratuit et se délivre en 48H dans toutes les préfectures en se munissant de deux photos et du permis de conduire habituel). Les règles de conduite sont les mêmes qu'en France à part la priorité à droite dans les ronds-points. Attention évidemment à l'état parfois désastreux des routes. Un bon gros nid de poule à 90km à l'heure en Clio et on retrouve votre roue à cent mètres de votre voiture. Les traversées inattendues d'animaux où d'enfants (autant en milieu rural qu'en milieu urbain) sont très dangereuses. Les routes principales (dont l'axe Ouaga-Bobo) ne sont pas épargnées puisque n'importe quel piéton traverse imprudemment. Les stations-services sont innombrables dans l'ensemble du pays et les garagistes débrouillards aussi. Les contrôles routiers sont rares mais attention à ne pas griller les feux en ville. Toutes les routes du pays ont des postes de péage. Il faudra vous acquitter de tickets de passage à 200CFA à l'entrée ou à la sortie de la plupart des villes.

En cas d'accident mortel vous impliquant, la solution la plus généralement envisageable si vous n'êtes pas le mort est de fuir vers le premier poste de police pour éviter des représailles de la population.

o ANIMAUX

Beaucoup d'entre vous qui souhaitent s'installer au Burkina Faso veulent emmener leurs animaux de compagnie. Il leur faudra en théorie un carnet de vaccination international. Néanmoins vous pourrez vous en passer. Sachez cependant que les maladies animales sont omniprésentes et qu'il vaut mieux vacciner vos compagnons. On ne vous embêtera néanmoins pas à la douane Burkinabè. Il n'est pas non plus nécessaire de faire tatouer vos chiens et chats pour l'entrée sur le territoire. De plus, vous trouverez sur place, dans les supermarchés (notamment les Marina Market), vos marques d'aliments habituelles bien qu'il soit moins cher d'acheter du faux-filet sur le marché... Plusieurs vétérinaires compétents exercent en outre à Ouagadougou.

o LES CARTES ET LIVRES

Vous pouvez pour pas cher (2500CFA, 3.75€) vous procurer un bon plan de Ouaga au bureau de l'Institut Géographique Burkinabè à l'aéroport. Ils vendent au même prix des cartes du Burkina Faso. Autant donc faire marcher le commerce local. Attention : les habituels et très fatiguants vendeurs à la sauvette de Kwamé Nkrumah vendent les mêmes cartes trois fois plus cher qu'à 500 mètres à l'aéroport (avec en plus la fatigue de devoir se farcir ces parasites pendant une plombe).

& Petit Futé Burkina Faso 2007-2008 : le moins cher et le plus actualisé des guides sur le Burkina.
&
Guide du Routard 2007 : le guide du Routard, chaque année un peu plus mauvais avec toujours plus de généralités (1/3 du bouquin est identique à l'édition sur le Brésil !!!) et des informations qui semblent dater des années 60. C'est le guide que je ne te recommande pas si tu veux voyager bien informé au Burkina ! Le célèbre guide semble d'ailleurs ne désormais gagner de l'argent avec des opus du genre "Paris Pédé".
& La carte IGN au 1/1.000.000 du Burkina : l'accessoire indispensable pour ceux qui vont vraiment bouger au Burkina, ceux qui veulent sortir un peu des sentiers battus ou ceux qui simplement ne veulent pas se perdre entre Satiri et Solenzo ! Aux alentours de 8€.
&  Burkina Faso, Pays des Hommes Intègres de Sylviane JANIN. "En 1976, lorsque je suis allée la première fois au Burkina Faso - qui s'appelait encore la Haute-Volta - il n'existait pas de bon guide touristique couvrant le sous-continent africain. Si la carte Michelin 153 (Afrique de l'Ouest) faisait tout à fait l'affaire pour situer les axes routiers, aucun ouvrage spécifique ne permettait au voyageur d'approcher et de comprendre les populations et leur culture. Après avoir voyagé et vécu près de quatre ans au Burkina Faso, j'ai eu l'envie d'écrire le guide que j'aurais aimé avoir en main lors de ma première visite dans ce pays. Le Burkina Faso a été longtemps ignoré par les voyageurs à cause de sa situation au coeur du Sahel et l'inexistence d'attraits chers au tourisme de masse. Malgré la pauvreté de leur pays (au 4e rang des PNB les plus bas de la planète), les Burkinabè savent garder le sens de l'humour lorsqu'ils disent, par exemple, que le Burkina possède la plus grande plage du monde : il faut marcher 1000 km pour arriver à la mer ! Si les traditions, la culture et la musique burkinabè ont réussi à attirer les visiteurs, c'est d'abord la grande gentillesse, la dignité et l'humilité des Hommes intègres qui laissent un souvenir impérissable après un voyage au Burkina Faso..." Sylviane JANIN 

o TROUVERAIS ? TROUVERAIS PAS ?

Médicaments : Les pharmacies Burkinabè sont relativement nombreuses et bien achalandées. La moindre petite localité du pays pouvant prétendre au statut de "ville" compte au moins une pharmacie. Tous les médicaments européens y sont disponibles. Dans les villages plus petits, il y a très souvent des dispensaires d'état (les CSPS) où vous pourrez vous procurer sans problème les médicaments génériques d'urgence tels que les antipaludéens, les antibiotiques, les antifongiques, les antidiarrhéiques, les antispasmodiques, etc... Voir aussi la page santé et la page trousse médicale.

Des médecins généralistes et spécialistes compétents : A Ouagadougou, vous trouverez certains spécialistes que l'on trouve en Europe. Mais ils sont rares. Se rendre chez un dentiste au Burkina Faso pour soigner autre chose qu'une carie s'apparente à du suicide. Ne parlons même pas des affections ophtalmologiques. Dans les hôpitaux la situation est dramatique. Pour avoir la chance d'accéder à un médecin, il faut passer par case "infirmerie" qui elle même pense pouvoir régler le problème avec une ordonnance approximative mais généralement bien fournie afin que la pharmacie leur reverse leur petit pourcentage. La situation est donc préoccupante et ceux qui ont l'habitude de l'automédication pourront l'exercer sans problème : aucune ordonnance n'est nécessaire pour acheter des médicaments en pharmacie. Dans les régions, seuls les dispensaires peuvent vous soigner en cas d'extrême urgence. Si vous avez la diarrhée ou un rhume pas de problème. Si c'est plus grave, pensez sérieusement à aller à en Europe ou à Dakar ou Abidjan (voir aussi la page "santé" et la page "Ouaga pratique" avec une liste de spécialistes de la capitale). Une assurance assistance/rapatriement n'est donc pas un luxe au Burkina. Tous les grands assureurs locaux (dont la plupart dépendent de multinationales telles qu'Axa, Gras Savoye, etc...) proposent en outre de très bonnes assurances maladie à très bon marché.

Distributeurs de billets : Si vous possédez une carte Visa ou Eurocard-Mastercard, plusieurs distributeurs automatiques vous permettent de retirer des CFA à Ouaga ou Bobo. Quand ils ne sont pas en panne, vous pouvez notamment retirer avec votre carte Visa aux distributeurs de la BOA, de la SGBB, de la BIB ou de la BICIAB. Avec votre carte Mastercard il vous faudra aller à la Banque Atlantique. En province, avec votre carte Visa, vous pourrez retirer des espèces à Koupéla, Ouahigouya et Koudougou aux guichets de la BICIAB. Si vous restez plus de 3 mois au Burkina Faso, il peut être intéressant d'ouvrir un compte dans l'une des banques du pays et de demander une carte de retrait ou une carte Visa.

Formalités Sénégal Des cybercafés : Vous en trouverez dans l'ensemble des villes, grandes, moyennes et petites du pays. Leur prix oscille entre 200 et 500CFA de l'heure (de 0.30€ à 0.75€). Bobo Dioulasso, Ouagadougou, Banfora, Koudougou, Koupela, Tenkodogo et Kaya sont désormais couvertes par l'ADSL, les connexions sont donc beaucoup plus rapides qu'auparavant. Attention cependant à bien choisir votre cyber. Certains sont fréquentés en masse par les "Ibo", ces escrocs nigérians qui passent toute leur vie dans les cybercafés pour arnaquer les gens. Divers logiciels espions peuvent être installés sur les machines. Prenez donc garde si vous souhaitez consulter votre compte en banque sur le net ! De même si votre boîte email peut recevoir des courriers sensibles, mieux vaut bien choisir son cyber. Beaucoup d'ordinateurs sont infectés par des virus de type "key loggers" enregistrant les mots de passe tapés sur le clavier. NB : la plupart des cybers sont verrouillés. Il est donc impossible d'utiliser des logiciels tels que Skype ou parfois même Messenger (voir la page Ouaga Loisirs pour les bonne adresses de cybercafés et hot-spots Wifi).

Serviettes hygiéniques et tampons : Vous en trouverez dans la plupart des boutiques des grandes villes (à noter que les serviettes sont très répandues, les tampons beaucoup moins) et dans les pharmacies (où vous aurez plus de chance de trouver des tampons). Vous n’en trouverez pas dans les petites villes et villages (parfois dans les pharmacies).

Des taxis individuels : Le Burkina est le pays où les taxis font ce qu'ils veulent. C'est le taximan qui choisit son trajet et pas le client. De plus, le taxi Burkinabè est un mode de transport collectif. Lorsque l'on est pas véhiculé (moto, voiture), il est donc très difficile de se déplacer dans les villes du pays. Le prix d'une course "collective" en taxi est cependant bon marché (200CFA/0.30€ en moyenne le tronçon). Vous pouvez également (et ça s'avère être un bonne solution) louer un taxi pour 3000CFA de l'heure (quel que soit le trajet).

Changeurs d'argent : Vous pouvez changer dans les banques du pays. Ne changez en aucun cas dans les hôtels (ils se prennent une commission). Sachez que le taux de change réel est 1€=655.957CFA (pas 655 !!!). Si vous arrivez à l'aéroport sans CFA, le mieux est de payer le taximan en euro (pas plus de 5€, et c'est déjà beaucoup) pour vous emmener à l'hôtel. Dès que possible, rendez-vous dans une banque pour changer votre argent.
C'est à l'Ecobank (notamment celle de Kwamé Nkrumah) qu'il est le plus rapide de changer son argent sans commission !

Voir aussi la page sur le Franc CFA, la monnaie du Burkina.

Travelers Chèques : Vous ne pourrez les changer ou les utiliser qu'à Ouaga et Bobo. Sachez néanmoins que ce système de change d’argent n’est pas l’idéal pour le Burkina Faso. En effet, vous serez remboursés si vous les perdez ou si on vous les vole. Mais non seulement vous payez une bonne commission à l'achat, mais en plus vous en repayez une autre quand vous les changez ou les utilisez ! Chacun fait donc ce qu’il veut mais il vaut mieux carrément retirer avec sa carte internationale !

Des prises électriques comme chez moi : Le Burkina Faso est en 220 volts alternatif (très alternatif même). Les prises de courant sont les mêmes qu'en France, Belgique, Suisse, Italie ou Espagne (avec deux trous ronds et éventuellement un appendice mâle pour la terre). Les Anglais, Japonais ou autres nationalités qui ont choisi de ne pas faire comme les autres devront voyager avec un adaptateur (bien fait pour eux). Attention à vos appareils sensibles : lorsque vous brancherez ordinateurs, appareils photo, caméras, etc... vérifiez bien que vous avez un fusible entre le chargeur ou transformateur et votre appareil car les surtensions sont monnaie courante. Il y a assez peu de coupures au Burkina (elles ont surtout lieu pendant les orages de la saison des pluies). Pour 15 000CFA (23€) vous pouvez acheter sur place des régulateurs de tension pour protéger vos appreils.

Presse française et européenne : A Ouagadougou, vous trouverez votre presse française dans une ou deux librairies ainsi que dans les supermarchés "Marina Market". Des vendeurs de magazines sévissent également sur Kwamé Nkrumah, devant les hôtels pour revendre à 1500CFA (2,25€) les magazines distribués gratuitement dans les avions "PARIS-OUAGA" et revendus illégalement par un lascar "grossiste" travaillant à l'aéroport et qui doit se faire des couilles en or sur le dos des jeunes revendant ses hebdomadaires (dont la mention "EXEMPLAIRE GRATUIT REVENTE INTERDITE" a été soigneusement découpée !)...

Des pellicules : Vous en trouverez dans quasiment tous les "labos" photographiques du pays. Vous ne pourrez acheter des cartes mémoire pour votre appareil numérique qu'à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

Boissons fraîches : Le Burkina Faso est le pays des "maquis", ces petits bistrots populaires. Dans tout le pays, dans les villes et les villages (même non électrifiés grâce aux frigos à gaz), les maquis vendent des boissons fraîches en bouteille en verre (consignées) à leurs clients (Coca, Fanta, bières, Malta, limonades etc..). L'eau minérale nationale Lafi est également très présente. Différente autres marque d'eaux emballées industriellement en sachet sont en vente à 25CFA (0.03€...) dans les boutiques ainsi que du lait frais pasteurisé (de Bobo Dioulasso ou Fada).

 Voir aussi la page sur les moyens et tarifs pour téléphoner au Burkina Faso pas cher !

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 06/04/2013 - 23:04 par petit voyageur  -1 votes   
    Je prépare pour la premiere fois un voyage au Burkina et prends beaucoup de plaisir a parcourir ce site : infos completes et détaillées + une touche d'humour sympathique, je m'y vois déja ...
  • Message déposé le 11/01/2012 - 17:01 par camyvon  0 votes   
    Le visa de l'Entente est délivré exclusivement au Service des Passeports, avenue Kadiogo, quartier "Petit Paris" à Ouagadougou
  • Message déposé le 26/04/2009 - 18:04 par delphine 68  0 votes   
    attention il y a parfois de longues ruptures de stock d'antibiotique courant par exemple CLAMOXYL à OUAGA
  • Cap Skirring Sénégal Guinée Bissau Billets d'avion Sénégal Mexique Planète Sénégal