ForumArticlesRetrouves tes copainsNés quelquepartCrée ton emailagenda BurkinaPetites annoncesJeuxPresse et médias Burkinabè

Recherche

Page mise à jour
le 11.12.2014

 Mangement à Ouagadougou

Le Burkina Faso est le paradis des bars et des maquis. En ville comme dans les plus petits quartiers populaires, des bistrots ouvert à toute heure pour déguster une bonne bière qu'on espère fraîche. Les moins fortunés ou les plus vieux des Burkinabè fréquentent eux ce qu'on appelle les "cabarets" ou les "doloteries". On y déguste du dolo ou du vin de palme pour pas cher. Sans connaître le quartier on peut facilement trouver les doloterie grâce à l'odeur aigre dégagées par la boisson...

Enfin, dans divers endroits de la ville on peut retrouver des restaurants à la gastronomie variée. Dans les environs de Kwamé Nkrumah, à Ouaga 2000 ou dans la Zone du Bois,

La Forêt : une référénce à Ouaga. Il est vrai qu'il est si difficile de manger loin du bruit et de la pollution qu'un petit tour dans ce restaurant situé juste derrière la BCAEO repose les oreilles. Le coin est agréable. Une piscine est proposée en journée aux clients. Carte variée, prix raisonnables, service souriant, professionnel et rapide. Comptez en moyenne 5000CFA (7,5€) par personne le plat avec son accompagnement et une boisson sucrée ou alcoolisée. Des petit kiosques ombragés permettent en outre de manger en toute intimité. Ouvert midi et soir. Grand parking pour les véhicules. Tél : 50 30 72 96 / 50 30 04 49

Le Moulin Rouge :

Les 4 Saisons : ce restaurant n'a comme avantage que d'être situé en centre-ville. Accueil médiocre, peu souriant et "traîne-savate". Prix sans aucun rapport avec la carte et le service. Comptez 1200CFA pour un triste chawarma sandwiche et 3000CFA pour la même punition dans une assiette. Boissons sucrées à peine fraîches à 700CFA. Ouvert midi et soir (mais pas entre les deux). Avenue Houari Boumédienne entre la station totale de K. Nkrumah et l'avenue Yennenga. Tél : 50 30 06 24

Le Paradis des Vins : au bout de l'avenue Kwamé Nkrumah, non loin de l'aéroport. Voilà un restaurant sur lequel on pourrait bien discuter des heures... Car c'est le type même d'établissement. Tout d'abord, comme son nom l'indique, le Paradis et des Vins et un restaurant à vins. Jusque là pas de problèmes. On peut même saluer l'initiative.

Le Show Bizz : C'est le fast-food à putes de l'avenue Kwamé Nkrumah. Tous les trous du cul de manges-mil des organisations internationales en colloque ou congrès dans les hôotels d'en face (Yibi, Plam Beach, Splendidn etc.) viennent y chercher une pouffe ou un minet (si si, y'en a au Burkina) pour passer la nuit. Bouffe infâme et tarifs trois fois trop chers lieu lieu n'a à première vue rien d'attirant. Même les pouffes y sont vilaines. Mais le service est cependant étonnement professionnel et amical et la nuit tombée le coin est calme et frais. Un peu en outre y connecter son ordinateur en wifi. Le Show Bizz n'est ouvert que le soir.

 

Le xxxx Vert :

Le Jardin de l'Amitié :

Le Festival :

Le Nirvana :

Le cinéma Neerwaya :

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 01/05/2013 - 11:05 par JCV971  0 votes   
    La Forêt:restaurant très calme.Table autour de la piscine.Petits carbets avec ventilateur. Service aimable et impeccable.Rapport qualité/prix correcte.
  • Message déposé le 12/04/2013 - 12:04 par Georges  0 votes   
    Je vous recommande aussi l'excellent bougainvillier (avenue koulouba, proche terra nostra, qui propose pour moi les meilleures pizzas de Ouaga, de la fondue bourguignonne exquise et toujours de supers plats de viandes et poissons, très bien accompagnés (service rapide et très sympathique). Bon appétit!
  • Message déposé le 23/06/2012 - 20:06 par mafa  0 votes   
    je me rend a Ouaga une fois par an et je vais a l hotel les palmiers tres propre tres sympa. Sinon il y a le karité bleu mais je prefere les palmiers.
  • Message déposé le 05/11/2011 - 10:11 par  0 votes   
    Je ne comprends pas les prix pratiqués en Afrique -y compris en C I où je vis depuis 45 ans - Le personnel coùte le 10 ème qu'en France . A Korhogo (C I ) nous avions un hôtel , tenu par un vieux français à 7 500 cfa (climatisé -avec couverture - et propre ! Maintenant à Abidjan il faut 30 000 cfa pour trouver un hôtel à peu prés convenable . Où est le moment oû nous pouvions loger au GOLF HOTEL pour 15 000 cfa lourd le week-end , avec un personnel sensationnel !Les salaires n'ont pas augmenté et les ivoiriens et les burkinabés croient que les "blancs" sont plein de fric . Il y en a , c'est vrai comme chez eux , mais ceux là n'iront pas chez eux ..... Qu'ils pensent à nous !
  • Cap Skirring Sénégal Guinée Bissau Billets d'avion Sénégal Mexique Planète Sénégal